Actualités

Nous vous proposons ci-dessous un nouveau bilan hebdomadaire des marchés de la semaine passée. Bonne lecture.

EN TETE PPC 2 NEWSLETTER ACTU FINANCIERES

NUMERO 1 IMAGE SIB

Les Bourses de New York et Paris enregistrent leur meilleure performance depuis 2 mois

Après les secousses récentes sous fond de l’affaire GameStop et de la frénésie spéculative, les marchés se sont nettement repris durant la semaine avec un CAC 40 qui a progressé de 4,82 %, le Dow Jones de 3,89 %, le Nasdaq de 6 % et le S&P 500 de 4,65 %, soit les plus solides hausses depuis novembre.

Les investisseurs ont réservé un bel accueil à l’adoption vendredi matin par le sénat américain d’une motion budgétaire ouvrant la voie au futur plan d’aide à l’économie de 1900 milliards de dollars voulu par Joe Biden. Ce vote de procédure n'avait pas vocation à approuver en lui-même le plan d'aide, cependant il limitera les possibilités de blocages par les républicains, dont beaucoup s'insurgent contre le coût des mesures envisagées.

Le président Américain a laissé la porte ouverte à l’opposition pour discuter d'un compromis, mais a prévenu qu'il était prêt à agir sans eux jugeant que l'État ne devait plus perdre de temps face à la pandémie de Coronavirus qui a occasionné plus de 450 000 décès et qui continue d’asphyxier l’économie américaine.

En Europe, la présidente de la Banque Centrale Européenne Christine Lagarde, a déclaré au Journal Du Dimanche au sujet de la reprise économique de l'Union Européenne attendue après la récession causée par la pandémie de COVID-19 : "nous anticipons une montée en puissance autour du milieu de l'année, même si des incertitudes persistent. Soyons lucides, nous ne retrouverons pas les niveaux d'activité économique d'avant la pandémie avant mi-2022 !".

Avec une politique monétaire déjà très expansionniste, les politiques fiscales doivent maintenir le rythme et la présidente de la Banque Centrale a exhorté les dirigeants européens à ratifier le plan de relance de 750 milliards d'euros annoncé en mars 2020.

 

NUMERO 2 IMAGE SIB

L’annulation des dettes publiques "inenvisageable"

Une centaine d’économistes avaient lancé un appel à la BCE pour annuler les dettes des Etats qu’elle détient, une manière selon eux de faciliter la reconstruction sociale et écologique après la pandémie. La réponse de l'ancienne ministre de l'Economie a été sans équivoque, il s'agirait selon elle "d’une violation du traité européen qui interdit strictement le financement monétaire des Etats".

"Cette règle constitue l'un des piliers fondamentaux de l'euro, si l'énergie dépensée à réclamer une annulation de la dette par la BCE était consacrée à un débat sur l'utilisation de cette dette, ce serait beaucoup plus utile ! À quoi sera affectée la dépense publique ? Sur quels secteurs d'avenir investir ? Voilà les sujets essentiels aujourd'hui" a affirmé Christine Lagarde

 
 

NUMERO 3 IMAGE SIB

Point sur le fonds Panorama Patrimoine (1)

Le retour de la volatilité induite par les investisseurs particuliers et les craintes sanitaires ne remettant pas en cause le scénario de reprise économique de long terme, nous avons profité de la semaine pour reprendre du risque sur certains actifs dont les valorisations nous paraissaient attractives.

C’est le cas notamment des devises émergentes. Malgré une mobilisation croissante, les manifestations en Russie ne semblent pas être en mesure de déstabiliser le pouvoir en place. Dans un contexte où les prix du pétrole se maintiennent au-dessus de 55, nous avons renforcé nos positions sur le rouble (+1%) et le peso mexicain (+1%) qui bénéficieront de la reprise de l’activité mondiale.

Dans la même logique, nous avons profité de la volatilité sur les cours de l’argent pour renforcer notre position sur les métaux précieux (+2%) ainsi que sur le secteur des métaux de base en Europe (+1%) couvert contre indice, qui bénéficieront en particulier des plans de relance en faveur de la transition énergétique.

Toujours au sein de la poche actions, les mouvements coordonnées d’investisseurs sur des petites capitalisations US nous incitent à réduire notre prise de risque sur le segment. Nous avons ainsi tiré profit du resserrement des spreads pour clôturer notre position d’arbitrage entre le Russell 2000 (-2%) et le Nasdaq (+2%).

Enfin, dans une logique de diversification des sources de rendement, nous avons renforcé notre exposition à la dette émergente au travers d’un fonds spécialisé sur la Chine, permettant ainsi de nous exposer au potentiel d’appréciation de la devise et d’un taux de portage attractif (Achat BGF China Bond : +4%).

Le fonds Panorama Patrimoine  achève la semaine en progression, dans le sillage des marchés internationaux, affichant une performance 2021 de +1,11% (au 03/02) avec une exposition actions renforcée à 22,0% au 08/02. Source : Amilton au 08/02/2021

Source : Amilton au 08/02/2021

 

 - Rédigé par Vincent BARBIER, gérant Proximité Partenaires Conseils.

DISCLAIMER

(1) Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. 

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date du 08/02/2021 et ne sont donc pas valables dans le temps.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

FORMULAIRE DE CONTACT