Actualités

Nous vous proposons ci-dessous un nouveau bilan hebdomadaire des marchés de la semaine passée. Bonne lecture.

EN TETE PPC 2 NEWSLETTER ACTU FINANCIERES

NUMERO 1 IMAGE SIB

Situation sanitaire

D’après les derniers chiffres de l’université Johns Hopkins, 23,94 millions de cas de Covid-19 ont été confirmés dans le monde depuis le début de la pandémie. 820 286 personnes en sont décédées dans le monde, dont 178 538 aux USA, 116 580 au Brésil et 61 450 au Mexique.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) précise que la pandémie est en phase de ralentissement dans le monde. Sur la période du 17 au 23 août, 1,7 million de nouveaux cas ont été signalés soit 12% de moins que la semaine précédente. 5% de décès en moins ont été enregistrés.

Sur le plan global, la pandémie ralentit mais certaines zones restent à risque. On note en effet une reprise des nouveaux cas en Europe, notamment avec l’apparition de clusters en France ou en Allemagne.

La région du monde qui inquiète le plus est l’Inde. En effet, depuis une semaine, le pays comptabilise plus de 60 000 nouvelles contaminations par jour. Les infections se sont propagées au-delà des grandes villes et ravagent les campagnes.

La course au vaccin continue et hier, c’est la société américaine Moderna qui a affirmé que son vaccin montre des signes très prometteurs après un test sur 10 adultes âgés de 56 à 70 ans.

 

NUMERO 2 IMAGE SIB

Plan de soutien en France

Le premier ministre, Jean Castex a détaillé hier le plan de reprise mis en place par le gouvernement. Il précise que celui-ci mise sur la reprise de l’activité économique pour redresser les finances publiques et non sur une hausse des impôts. D’après le premier ministre, le déficit public du plan sera presque effacé en 2025.

L’impôt sur les sociétés va donc continuer à baisser et la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) sera divisée par deux. Les mesures de chômage partiel seront prolongées jusqu’au 1er novembre pour les entreprises en difficulté et jusqu’à deux ans en cas d’accord d’entreprise.

 

NUMERO 3 IMAGE SIB

USA

Depuis hier, plusieurs indicateurs économiques américains ont été publiés :

  • Commandes de biens durables en juillet 2020 : +11,2% (contre +4,3% de consensus de marché)
  • Commandes de biens hors transport : +2,4% (contre +2% de consensus de marché)
  • Confiance des investisseurs institutionnels : 86,1
  • Promesse de ventes de logements aux USA en juillet 2020 : +6,8% (contre 1,5% de consensus)
  • PIB au 2nd trimestre 2020 : -31,7% (contre -32,9% de consensus de marché)
  • Dépenses de consommation au 2nd trimestre 2020 : -34,1%

Ces différents indicateurs ne sont pas surprenants et étaient anticipés par les acteurs de marché. On peut toutefois noter qu’ils sont pour la plupart supérieur au consensus de marché.

 

NUMERO 4 IMAGE SIB

FED

Aujourd’hui, Jérôme Powell, président de la FED, a indiqué la nouvelle orientation monétaire de la FED dans un discours en visioconférence avec les différents banquiers centraux des Etats américains.

Il a expliqué que la FED laisserait l’inflation au-dessus de 2% « pendant un certain temps », tant que l’économie n’a pas repris un rythme soutenu. Il a également précisé que la FED se tient prête à utiliser « toute sa gamme complète d’outils » pour soutenir l’économie américaine. L’inflation américaine était de 1% en juillet 2020.

Les taux de la FED vont donc rester durablement bas.

Sur le plan sanitaire, les investisseurs restent tiraillés entre l’espoir et la méfiance.

En effet, on voit que la situation semble à nouveau s’améliorer sur le plan mondial mais le risque de reprise est encore très important sur certaines zones à risque. Chacun sait qu’un vaccin ne peut pas être mis au point avant encore quelques mois et il restera encore à prouver son efficacité sur une masse importante de personne, en évitant les effets secondaires et indésirables.

Malgré la publication d’un PIB en recul de 31,7% au 2nd trimestre 2020, les places financières américaines sont portées aujourd’hui par les annonces de Jérôme Powell. Les investisseurs accueillent positivement cette annonce qui va permettre à l’économie américaine de se redresser plus rapidement.

 - Rédigé par Marc TERRIER, alternant au sein du cabinet Proximité Courtage 2019-2020

DISCLAIMER

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date du 27/08/2020 et ne sont donc pas valables dans le temps.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

FORMULAIRE DE CONTACT