Actualités

Nous vous proposons ci-dessous un nouveau bilan hebdomadaire des marchés de la semaine passée. Bonne lecture.

EN TETE PPC 2 NEWSLETTER ACTU FINANCIERES

NUMERO 1 IMAGE SIB

Semaine euphorique pour les marchés

Les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont assuré lundi dernier que leur candidat vaccin était "efficace à 90%" contre la COVID-19 et pensent pouvoir fournir 50 millions de doses d'ici la fin de cette année et environ 1,3 milliard d'ici la fin de 2021.

La nouvelle a été accueillie comme une avancée significative dans la lutte contre la COVID-19 permettant au marché parisien de signer sa troisième meilleure performance hebdomadaire de l’année +8,45%.

Nous avons observé un mouvement de rotation vers des actions cycliques comme Renault (+ 20%) ou Unibail (+ 30%) (deux titres sur lesquels nous nous sommes positionnées en mai dernier avec les produits Proximite Action Renault 2020 et Proximité Unibail Rodamco Westfield 2020) au détriment des grandes valeurs tech qui auront quant à elles connues une semaine délicate… Faut-il y voir un signe avant coureur d’un dégonflement ?

Après l’euphorie, les marchés ont commencé néanmoins jeudi dernier à montrer quelques signes de fébrilité, fluctuants au gré des chiffres de propagation de la COVID-19 qui continue de gagner du terrain dans le monde (plus de 52,3 millions de cas d’infection ont été officiellement recensés depuis le début de l’épidémie).

Face à la recrudescence de la maladie, les responsables politiques durcissent le ton. En France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que le confinement serait maintenu pendant au moins 15 jours supplémentaires, avant un possible assouplissement pour une partie des commerces jusqu’aux vacances de Noël. Aux US, le maire de Chicago a imposé jeudi un confinement de 30 jours, tandis que New-York et la Californie renforcent leurs mesures de restriction de circulation.

Du côté des banquiers centraux, Christine Lagarde, présidente de la BCE (Banque Centrale Européenne), Jérôme Powell de la Fed (Réserve Fédérale des États-Unis) et Andrew Bailey de la BoE (Banque d'Angleterre), ont rappelé que le chemin sera encore long et que des défis économiques d’ampleur doivent encore être surmontés tout en se félicitant de l’avancement de la lutte contre la pandémie. Jérôme Powell a prévenu que "les prochains mois pourraient être difficiles".

 

NUMERO 2 IMAGE SIB

Point sur le fonds Panorama Patrimoine (1)

La semaine s’est inscrite en deux étapes.

Dans un premier temps, le contexte international résultant des élections US nous a incité à couper certaines couvertures, en particulier au sein des actions émergentes (+1,5%).

Dans un second temps, suite à la nouvelle de Pfizer, nous avons décidé, dans les minutes qui ont suivi, de renforcer notre exposition aux actions européennes (+3,5%) tout en prenant des bénéfices partiels sur les actions aurifères (-1,2%). Par ailleurs, l’annonce d’un vaccin réduisant considérablement le besoin de soutien des banques centrales à long terme nous avons intégralement vendu nos positions sur les obligations d’état US (-5%).Enfin, afin de bénéficier d’une reprise de la demande de pétrole ainsi que d’un apaisement géopolitique, nous avons initié une position sur le Rouble (+1,5%). La hausse du portefeuille a été limitée du fait de la contreperformance de la thématique des métaux précieux qui a fortement souffert des réallocations vers les valeurs décotées (deep value) ainsi que du rebond des valeurs liées à l’énergie aux USA. L’exposition aux actions internationales du portefeuille est désormais de 24,6% au 13/11.

 - Rédigé par Vincent BARBIER, gérant Proximité Partenaires Conseils.

DISCLAIMER

(1) Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. 

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date du 16/11/2020 et ne sont donc pas valables dans le temps.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

FORMULAIRE DE CONTACT