Actualités

Nous vous proposons ci-dessous un nouveau bilan hebdomadaire des marchés de la semaine passée. Bonne lecture.

EN TETE PPC 2 NEWSLETTER ACTU FINANCIERES

NUMERO 1 IMAGE SIB

5ème semaine de hausse pour la bourse de Paris

Le CAC 40 a clôturé la semaine au-dessus des 5600 points pour la première fois depuis le 26 février dernier, effaçant ainsi 9 mois de crise sanitaire.

Les prises de bénéfices sont toujours attendues en début de semaine, mais pour autant, la baisse attendue ne semble pas considérable si on se fie aux indicateurs macroéconomiques.

Les perspectives de l'économie mondiale s'améliorent, dans un contexte marqué par l'arrivée des premiers vaccins contre la COVID-19 et la reprise de l'économie chinoise, malgré une résurgence de l'épidémie dans de nombreux pays (prévisions actualisées publiées mardi par l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques).

L'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a indiqué que l'économie mondiale devrait afficher une croissance de 4,2% en 2021 après une contraction du même ordre prévue cette année. L’organisation a par ailleurs réduit l'ampleur de la baisse en 2020 par rapport au chiffre communiqué en septembre (-4,5%).

 

NUMERO 2 IMAGE SIB

La BCE attendue par les marchés

La dernière réunion de politique monétaire de 2020 se tiendra ce jeudi avec une attente particulière forte des marchés.

Christine Lagarde, la présidente de l'institution, a indiqué lors de sa conférence de presse du mois d'octobre que les membres du Conseil des gouverneurs avaient été unanimes pour considérer qu'il faudrait prendre de nouvelles mesures lors de la réunion de décembre.

Quelques semaines plus tard, elle a confirmé que la banque centrale se tenait prête à agir face à une reprise instable, avec une réponse « continue, puissante et ciblée », au moins jusqu'à la fin de la crise sanitaire.

La BCE pourrait ainsi renforcer son programme d’achats d’actifs voir baisser son taux directeur.

 

NUMERO 3 IMAGE SIB

Brexit : négociations de la dernière chance

L'incertitude reste maximale dans ces derniers jours de confrontation, Boris Johnson et Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, n'ayant pu trouver d’accord sur les sujets de divergences.

L’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, un sujet hypersensible pour certains Etats membres, fait partie des trois points qui bloquent les discussions depuis mars.

À cela, il faut ajouter la façon de régler les différends dans le futur accord et les garanties exigées par l’UE en matière de concurrence en échange d’un accès britannique sans quota ni tarif à son grand marché.

Si aucun accord n’est trouvé, les relations commerciales entre le Royaume-Uni et les Vingt-Sept seront régies, au 1er janvier, par les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), avec son cortège de quotas et de droits de douane.

Un entretien téléphonique entre le 1er ministre britannique et la présidente de la Commission européenne doit avoir lieu ce lundi soir.

 

NUMERO 4 IMAGE SIB

Point sur le fonds Panorama Patrimoine (1)

Le portefeuille présente un niveau de risque stable sur la semaine avec une exposition qui s’établit à 27,5%, l’arrivée de nouvelles souscriptions dans le fonds nous ayant permis de renforcer légèrement la thématique des actions aurifères (+1%) qui nous paraissent fortement sous-valorisées.

Parmi les principales thématiques du portefeuille, rappelons la présence de 8% de métaux précieux, 2,8% d’actions aurifères, 2,7% d’exposition aux devises émergentes (Peso Mexicain + Rouble), 7,5% d’exposition à l’Euro contre US dollar et Sterling, Par ailleurs, le fonds est exposé à 18% au crédit européen et 4,1% à la dette émergente. Enfin, nous conservons une poche de 15% de liquidité dans l’attente de nouvelles opportunités.

Au 02/12, la performance 2020 du fonds Panorama Patrimoine s’inscrit à -0,14%. Sur la semaine, le fonds a bénéficié en particulier de la bonne tenue de l’or, des métaux de base et de l’appréciation de l’Euro face au Sterling.

Source : AMILTON au 07/12/2020

 - Rédigé par Vincent BARBIER, gérant Proximité Partenaires Conseils.

DISCLAIMER

(1) Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. 

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date du 07/12/2020 et ne sont donc pas valables dans le temps.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

FORMULAIRE DE CONTACT